Convention Action Logement : La coopération partenariale au service de l’attractivité des territoires

Guy VIDAL, Président de l’AURA-HLM, a participé à la Table ronde sur l’accompagnement des villes moyennes dans la reconquête des centres-villes, organisée lors de la Convention Action Logement le 19 novembre dernier.  

 

L’occasion de tirer les premiers constats liés aux dispositifs de “Revitalisons nos centres-bourgs“ (lancé par le gouvernement en 2014) et “Action Cœur de ville” (lancé par le gouvernement en 2018), de réaffirmer la volonté des organismes de logements sociaux de poursuivre leurs efforts et d'être identifiés comme acteurs incontournables de ces programmes.  

 

 

Convention Action Logement : La coopération partenariale au service de l’attractivité des territoires

Une expérimentation à optimiser  

 

Alors même que la pérennisation des solidarités à l’échelle du bassin de vie fait partie des enjeux auxquels ces programmes doivent répondre, l’articulation avec les grandes métropoles et l’inscription en synergie avec le processus de développement de celles-ci ne sont pas clairement identifiées. Par ailleurs, l’ambition du gouvernement vise à renforcer les villes moyennes, comme nœud de la vie civique, économique et sociale, or seules les communes inscrites au cœur d’une agglomération ont été retenues, au détriment de certaines qui ont pourtant un rôle important dans le maillage du territoire.  

 

Quant à la sollicitation des bailleurs, elle reste encore très inégale sur la région Auvergne-Rhône-Alpes. Les organismes doivent pourtant être identifiés comme des acteurs importants, puisque le parc social constitue une part non négligeable de l’offre dans ces territoires, et que seuls ces opérateurs aux services des collectivités peuvent répondre aux besoins locatifs sociaux et d’accession sociale sécurisée des habitants.  

 

La Communauté d’Intérêt des territoires en mutation 

 

Afin de répondre notamment aux enjeux d’attractivité des territoires, l’AURA-HLM a créé une Communauté d’Intérêt des territoires en mutation afin de travailler en inter-bailleurs, mais aussi en parallèle avec toutes les parties prenantes. Ainsi, chaque acteur contribue au développement, au partage et à l’enrichissement des réflexions pour servir les territoires concernés. 

 

Il y a en effet urgence à élaborer une véritable politique au service des territoires en mutation, afin de dépasser la logique actuelle d’addition de dispositifs mobilisables. Ainsi, la constitution d’un cadre d’action publique dédié, fondé sur les principes de solidarité nationale, est indispensable pour garantir l’égalité de traitement des territoires, mais aussi des citoyens. A court terme, le tissu HLM en évolution, suppose un accompagnement renforcé des élus en 2020, notamment sur le rôle des organismes HLM dans le programme Action Cœur de Ville. Le mouvement HLM se doit de faire valoir l’importance d’une meilleure articulation entre les acteurs, et de se positionner en tant qu’opérateur doté d’un savoir-faire incontestable et utile aux territoires.  

 

Pour en savoir plus contactez a.mouhaddab@aura-hlm.org