Depuis quelques années, l’AURA-HLM sollicite l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble et propose aux étudiants une expérience opérationnelle permettant une collaboration pertinente entre le monde universitaire et celui des acteurs de l’habitat. Afin de revenir sur la richesse de chaque séance du Réseau, l’étudiant présent est amené à participer à la production des Actes du Réseau.

Lors de la rencontre du Comité d’Orientation du Réseau des Acteurs de l’Habitat Auvergne-Rhône-Alpes du 22 janvier 2019, les membres en présence ont décidé de décerner, à l’unanimité, le « Prix spécial du Comité d’Orientation du Réseau Local des Acteurs de l’Habitat AURA » pour la qualité des travaux de restitution produits,
à Flora DOUHERET-SENET.

INTERVIEW de Flora DOUHERET-SENET

Douheret_flora

Quel est votre parcours ?

Dans le cadre de ma troisième année à Sciences Po Grenoble, j'ai pu rédiger un mémoire portant sur les évolutions professionnelles au sein des organismes de logements sociaux dans un contexte de paupérisation du parc social. Ce travail de recherche, croisé avec le travail avec l'AURA HLM, était pour moi une première approche dans le domaine de l'action sociale, que j'ai trouvé passionnante. C'est ce qui a conduit mon choix de spécialisation, qui s'est porté vers le master "Villes, Territoires, Solidarités". Je suis actuellement en stage à l'Agence Nouvelle des Solidarités Actives, où je travaille sur deux projets, l'un portant sur l'insertion professionnelle, l'autre sur l'évolution du travail social.

Que retenez-vous de votre expérience avec le Réseau des Acteurs de l'habitat ?

Le travail avec l'AURA HLM m'a permis de mieux cerner les enjeux que traversent les professionnels de l'habitat, dans une approche différente de celle que l'on peut étudier en cours, plus concrète. La première séance a été assez difficile à suivre pour moi, du fait de l'immersion dans un champ professionnel très spécifique. Mais au fur et à mesure des séances, la rédaction des "actes" a été de plus en plus aisée. Le contenu des échanges a donc été très enrichissant et la diversité des acteurs présents a également été l'occasion de visualiser les différents métiers et enjeux vers lesquels peuvent mener mes études. C'est une occasion qui est au final assez peu présentée aux étudiants, c'est donc une très grande opportunité de pouvoir participer à ce genre de réflexions en parallèle des études.

Flora DOUHERET-SENET

Etudiante à l’Institut d’Etudes Politiques de Grenoble – Master Villes Territoires et Solidarités, Développement territorial, politiques urbaines et développement durable.