Les enjeux du RUA : pouvoir d’achat des locataires & modèle économique du logement social

Guy VIDAL, Président de l’AURA-HLM, est intervenu le 15 novembre 2019, lors de la concertation citoyenne sur le Revenu Universel d’Activité (RUA) et la question du logement, organisée par le gouvernement, à Saint-Etienne. A ce titre, la position du mouvement HLM, travaillée en étroite collaboration avec l’USH, a été exposée à l’auditoire.  

 

Du 9 octobre au 2 décembre 2019, tous les citoyens français et les organismes concernés sont appelés à participer au débat sur le RUA à travers une plateforme internet, mais aussi au cours des nombreuses réunions dans les différentes régions de France. A terme, cette réforme concernera plus de 15 millions de bénéficiaires d’ici 2022.  

 

Ce que l’on peut retenir  

 

Le Revenu Universel d'Activité est une réforme du gouvernement qui prévoit de refondre le plus grand nombre de prestations sociales en une seule allocation. Si le mouvement HLM est favorable à la mise en place d’un Revenu Universel d’Activité, il ne cautionne pas certaines orientations prises et notamment l’intégration de l’APL dans le périmètre du futur RUA. Il est important que le mouvement HLM s’exprime haut et fort pour défendre le pouvoir d’achat des locataires et le modèle économique du logement social.  

 

NON à l’intégration de l’APL dans le RUA 

 

Retrouvez l’ensemble de l’argumentaire de l’AURA-HLM et de l’USH ICI. Parce que l’APL n’est pas un minima social et ne fait pas partie d’un élément du revenu, parce que les APL ont fait leurs preuves et s’adressent aux ménages modestes, parce que le droit au logement est un droit fondamental, nous vous invitons à diffuser largement cette plaquette.  

 

Pour en savoir plus contactez a.mouhaddab@aura-hlm.org